vendredi 10 novembre 2017

Sicile: Le rivage des Cyclopes





























































































































































Arcipelago dei Ciclopi, les îlots des Cyclopes...


À une dizaine de kilomètres au nord de Catane, sur la route qui mène à Taormina et à Messine, se dresse dans la mer la silhouette sombre des îles des Cyclopes. C'est dans l'Odyssée d'Homère qu'on trouve une explication à cette légende: ici vivait Polyphème, le cyclope qui captura un temps Ulysse et son équipage. Un temps suffit, et le jour arriva où Ulysse parvint à prendre la fuite, provoquant l'ire de Polyphème qui, fou de rage, lança d'énormes rochers sur le navire des fuyards... Aujourd'hui, les rochers dressent toujours leur masse de lave sombre devant le petit port d'Aci Trezza, et les jours où le ciel se couvre, quand vient la nuit, le souvenir du cyclope se fait plus présent. Pas de quoi inquiéter tout de même les petits pêcheurs qui, le poisson devenant plus rare, passent plus de temps à décorer leurs barquettes pour vous proposer une coquette promenade en mer. Journée pluvieuse aujourd'hui, mais comme chez nous dans le sud de la France, La Sicile manque d'eau depuis le mois d'avril, et les ondées sont bienvenues. La pluie a juste le temps de faire briller le rivage modelé par les coulées de lave de l'Etna, que le soleil revient déjà, et avec lui une lumière vive et une température qui autorise la baignade même à la mi-novembre. Ce soir, c'est un vino nero di Avola pour Karine, et un bitter Campari pour moi, une boisson chère à Anne et Jean-Michel qui adorent la Sicile... et le Campari. Demain, si vous voulez nous suivre, nous serons à Messine. Là-bas, 3 kilomètres à peine séparent la Sicile de la Calabre. Amitiés, bises et belle fin de semaine à vous tous.

4 commentaires:

Fabrice Brunet a dit…

Belle pêche malgré la pénurie de poissons Captain !

Captain Tiof a dit…

La sardine de Messine se fait rare, et la pêche à l'espadon se pratique encore, de Mars à Septembre, mais les prises sont épisodiques. Au marché ou au restaurant, le prix du beau poisson... s'envole... Merci Fabrice, bon week-end et à bientôt.

Marieck Didio a dit…

Que toutes ces couleurs sont magnifiques, je me délecte de vos reportages et me surprend à rêver . Gros gros bouss

Captain Tiof a dit…

De la magie ici à cette saison. Les jours sont plus courts, on court après la lumière dans la douceur qui perdure. Calme, lumineuse, souriante, telle est cette île parfois imparfaite et qui pourtant nous fait rêver aussi. Merci Marieck, gros bisous à vous tous.